Imprimer
PDF

Billet d’humeur : la trilogie technologies de l’intellect/espaces/acteurs, comme deuxieme dynamique de type transversale de la creation du savoir (épisode 2/2)

Écrit par Jean-Pierre Bouchez le 16 Mai 2013.

Ce billet constitue le deuxième et dernier épisode de la dynamique de la création du savoir et du développement des innovations dans une perspective historique. Cette dynamique transversale (qui s’articule donc avec la dynamique longitudinale de l’épisode précédent), sera d’abord présentée du point de vue de ses différentes composantes, puis illustrée à travers quelques exemples typiques.

Imprimer
PDF

Billet d’humeur : l’enchainement dynamique des « technologies de l’intellect » dans la création du savoir et des innovations (episode 1/2 : perspective longitudinale).

Écrit par Jean-Pierre Bouchez le 30 Mars 2013.

Deux dynamiques combinées sont à l’œuvre pour décrire et illustrer le processus de création, de diffusion et d’usage du savoir, ainsi que l’émergence et le développement d’innovations. Nous survolerons dans ce premier épisode qualifié de « dynamique longitudinale », l’enchainement des « technologies de l’intellect » qui se sont déployées depuis l’antiquité jusqu’à une période récente. Notre prochain billet poursuivra cette présentation, dans le cadre d’un deuxième épisode consacrée à une autre perspective, articulée à la précédente, que nous nommerons de « dynamique transversale ».

Imprimer
PDF

Billet d’humeur : Les dynamiques interactives fragiles et risquees de la « nouvelle économie du savoir ».

Écrit par Jean-Pierre Bouchez le 22 Février 2013.

Encore une terminologie en voie de banalisation telle un concept valise, lesté d’approximations pour le moins hasardeuses….. Tentons d’y voir un peu clair. La « nouvelle économie du savoir », ou des « connaissances » ou « fondées sur le savoir » où encore sur les « connaissances », a fait l’objet de multiples discours et publications, tant académiques que professionnelles. Toutes insistent naturellement sur l’importance du savoir comme moteur du nouveau régime de croissance dans notre économie marchande post-industrielle. Ils prolongent d’ailleurs les travaux de précurseurs, sociologues et économistes, comme Fred Machlup, Kenneth Arrow, Daniel Bell, ou Alvin Toffler. Mais, au-delà de la manipulation courante de ce concept « en vue », nous proposons dans le court texte qui suit de manière à mieux les saisir, en identifiant ses principaux éléments structurants ainsi que leurs liaisons interactives. Auparavant, nous rappellerons les deux principaux courants particulièrement distinctifs qui « portent » ce concept. Enfin, nous soulignerons de manière conclusive l’équilibre fragile et risqué « économie du savoir ».

Imprimer
PDF

Billet d’humeur : Des «mondes de grandeur» dominants des entreprises du savoir dans le monde post-industriel marchand

Écrit par Jean-Pierre Bouchez le 30 Janvier 2013.

Grandeur, vous avez dit grandeur ? Pourquoi pas ?
On peut en effet tenter de proposer une présentation typologique des firmes dans l’univers marchand contemporain en mobilisant le concept de « monde de grandeur », que nous déclinerons en trois formes dominantes : la forme homogène, la forme hétérogène et la forme hybride (1). Indiquons d’emblée que par « monde de grandeur », nous entendons faire référence à des modes de représentation stylisés et dominants permettant précisément de saisir les différentes formes de coordinations des activités marchandes.

Contactez moi

Un formulaire de contact est à votre disposition pour toute question ou renseignement.

Certaines publications pourront être communiquées en format électronique à la demande. N'hésitez pas a me faire part de votre demande en utilisant le formulaire de contact.

Contactez Moi